La poterie

de Nesmy

Un atelier artisanal qui porte bien son nom

Nichée depuis 1857 au cœur de la commune de Nesmy, cet atelier puise ses racines dans la tradition familiale .

En effet, Les membres de la famille Charpentreau se succède depuis 1867 à la tête de la Poterie de Nesmy. A ce jour, Sylvain et Raphaëlle représente la 5 -ème génération.

Ouverture du magasin :
du lundi au samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h30, le dimanche de 14h30 à 18h 
(fermé les trois premiers dimanches d’octobre ).

Ouverture de l’atelier : du lundi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

L'argile

L’argile est le résidu de la décomposition des roches feldspathiques. C’est un banc de pareilles roches, situé entre les communes de Nesmy et de Chaillé-sous-les-Ormeaux, qui au cours de millions d’années, s’est transformé en dépôt d’argile sous l’influence de l’eau, de l’acide carbonique et aussi probablement du fluor.

On le connaît géologiquement sous le nom de « Plateau pourri de Chaillé-sous-les-Ormeaux« . Il mesure plusieurs kilomètres de longueur sur quelques milliers de mètres de largeur, le long de la rive droite de l’Yon.
Morcelés par l’érosion, les dépôts atteignent parfois 7 à 8 mètres d’épaisseur. L’oxyde de fer colore en gris bleu les couches profondes. Hyperoxydé (Fe2O3) il teinte en rouge les couches superficielles. La composition de cette argile (analyse chimique) donne en moyenne 18% d’alumine, 69% de silice, 5% d’oxyde de fer, 1,19% d’oxyde de titane. On y trouve également des fondants : potasse, soude, chaux, magnésie, ainsi que des matières organiques.

Il est facile de comprendre que l’existence de ce banc d’argile, d’excellente qualité et facilement accessible, a fixé depuis des temps très anciens de nombreux potiers (la pièce retrouvée la plus ancienne est le célèbre petit cheval de Nesmy, datant de la deuxième période de l’âge de fer).
Leur histoire est une longue histoire d’hommes dans un contexte d’événements qui les dépassaient bien souvent.

Les liens avec la tradition

un raffinement de la technique rudimentaire employée pour la fabrication des poteries.

Depuis 1857, la transmission du métier se fait au sein de la famille ainsi qu’auprès de nombreux apprentis. Sur la Photo, Bruno et Michel Charpentreau, grâce à ce dernier il y a aujourd’hui en France la possibilité de passer un CAP tourneur.

Le moyen age

C’est en 1200 que les seigneurs de la Vergne-Greffault bâtissent leur château à la Vergne, petit village de Nesmy tout près du gisement d’argile. Un de leurs descendants favorise les potiers qui, pour l’usage du four, devaient fournir à date fixe des redevances en poterie. On sait, par exemple, que le 1er juin 1278 les potiers devaient porter au seigneur de la Mothe-Frelon, allié des Vergne-Greffault, une buye (cruche), une ponne bien godronnée (cuvier à lessive) et divers autres ustensiles.

En 1642, protestants et catholiques se battent au château de la Vergne. Les chroniques nous apprennent qu’en 1756, à La Vergne, on fabriquait une faïence dont la terre était aussi résistante au feu que celle de Rouen, mais ce sont des produits grossiers revêtus d’un émail noirâtre. En 1772 Maître Guillaume est faïencier au château de La Vergne. Le château allait bientôt (de 1789 à 1895) disparaître sans laisser grandes traces, démoli au profit des constructions d’usage courant voisines.

Histoire

La poterie artisanale de Nesmy

C’est en 1857 qu’un potier de La Vergne, M. Pierre Boisson, va s’établir au bourg.
Il construit le premier four (ruine du four rond) ainsi qu’un petit atelier au lieu-dit « Champ de la Croix ». Il meurt en avril 1867 et ses enfants vendent la poterie à Aimé Charpentreau.

En juillet 1902, celui-ci cède à son tour la poterie à son gendre Raphaël Anguin. Celui-ci disparaît en 1944. Son épouse lui succède. En 1960, décès de Mme Anguin, un de ses petits-fils, ouvrier déjà dans la poterie, lui succède. En 1989, Michel Charpentreau prend sa retraite et laisse la succession à son fils Bruno.

Entre temps la poterie s’était développée, les ateliers et fours successifs s’adossant au petit atelier du potier Boisson, se bâtissent d’ouest en est et face au midi.

La poterie aujourd'hui

La poterie de Nesmy est une entreprise familiale depuis 1867, 10 ans après sa création. Elle a fêté ses 160 ans en 2017.

Une entreprise qui se transmet depuis cinq générations, elle est désormais représentée par Sylvain et Raphaëlle. Forte de ses traditions, vous naviguerez dans ses ateliers et son magasin attenant avec ses murs épais chargés d’histoires à vous raconter.

La Poterie se modernise et vit avec son temps. La petite fleur de Nesmy, créée par Michel Charpentreau dans les années 1965, a redinamisé la production à cette époque! Cette petite fleur bourgeonne toujours mais vous ne trouverez pas quelle aujourd’hui! Bruno (le père) et Raphaëlle (la fille) ont diversifié les produits avec un véritable Amour du métier.

Notre clientèle nationale et internationale n’hésite pas à venir visiter nos ateliers. La Poterie de Nesmy voyage beaucoup au travers de cette dernière.

Depuis 2013 l’association des « Les Amis de la Poterie » organise 2 manisfestations par an. le Marché Artisanal en avril dans le cadre de la Poterie  ainsi que la journée des lutins le 1er weekend de décembre. 

Pour retrouver la Poterie Vendéenne et les objets d’art, passez donc par Nesmy, nous vous ferons découvrir ce métier « ancestral », mais pas ce vieux métier !

A propos

© 2022 Poterie de Nesmy